News & Press

logo-eloisetrouvat

Au cas où tu en douterais encore : nous avons bel et bien basculer dans cette douce saison qu'on appelle le printemps. Je sais on te ment sur la marchandise du temps. Arnaque comme tout le reste. Le printemps tu n'y crois pas... mais Bagatelle pourrait t'aider à y croire.

Bagatelle. Le mot laisse songeur et convient pourtant comme une jolie robe à fleurs à une demoiselle à cette saison douce et frivole. On définit généralement bagatelle par une « chose frivole et de peu d'importance comme une amourette ». Le premier EP de Bagatelle ressemble à une amourette printanière qui verrait le jour entre la terre des Beatles et celle de la noble chanson française. Un disque frais comme les embruns de la Manche, léger comme une robe qui se soulève sur les quais de Seine ou de la Tamise. Une impression d'être entre deux ports, terres, langues ou amours. Des comptines légères et éphémères comme le temps à venir.

Toutes ces comparaisons imagées ne t'aident pas à imaginer le contenu de ce premier opus mi-frenchy mi-british c'est ça ? Trêve de rêverie donc, un peu de concret. Bagatelle trouve son origine dans l'ouest parisien – et pas du côté des terres de sa Majesté comme on pourrait l'imaginer au premier abord. Aux manettes de cette pop intimiste, il y a Jérôme Mériaux (chant, guitare, basse, synthétiseurs), Olivier Blot (basse et guitare) et Nicolas Dufournet (basse et arrangements). Le leader du trio, Jérôme Mériaux, veut dédié son nouveau projet « Rendez-vous Transatlantique » à sa fille, nouvellement née. Les compositionss en poche il contacte Andréa Vaughn, chanteuse de My Favorite, groupe des 90's dont il est un fidèle fan. Une fois, l'invitation acceptée par celle-ci le projet est lancée... et enregistrée d'une façon pour le moins surprenante. Un enregistrement, un échange à distance, un ping-pong créatif d'une terre à l'autre, un disque écrit à la plume version 2000 : Skype. Sans jamais se rencontrer, Jérôme Mériaux et sa chanteuse préférée ont crée six petites douceurs arrachées au tumulte du temps. Six modestes hymnes à l'amour. Six manières de profiter du temps. De le laisser filer sans trop le contrarier.

Sur ce disque qu'est Rendez-vous Transatlantique  le soleil brille allègrement. Sans jamais taper fort et brûler les peaux, simplement avec délicatesse, il enchante l'instant présent de sa petite mélodie perdue entre la pop intimiste, des synthés très 80's tendance new wave et des guitares sensuelles. Comme une amourette printanière, on s'éprend facilement de chacun de ces six titres aux titres saugrenues qui font sourire - Singing Reinette en particulier – mais c'est clairement la guitare envoûtante de Tchau Signo qui nous emballe le coeur et les oreilles. Une mélodie au décor paradisiaque, plage de sable fin et ciel bleu à volonté, qui pourrait avoir vu le jour chez les excellents Kings of Leon. Le disque se clot. Il fait toujours - 8000 dans la plus belle ville du monde, qui est parfois aussi la plus détestable, et le temps de six titres la parisienne s'est payée le voyage qu'elle ne peut s'offrir dans la réalité. Quand on a voyagé, c'est preuve que la musique est bonne...

Voir la chronique


websiteheader1

 

Twee Pop? A new genre created and manufactured by Bagatelle; maybe the wrong term to associate indie/pop, however the French group make it their own. Andrea Vaughn (Indie singer of new-wave band from Brooklyn: My Favourite) and Bagatelle met over Skype and decided to make an iconic album called - Rendez – Vous Transatlantique; an album compiled with six delicate hymns, six intimate perfumes and six ways to say, I love you. 

Bagatelle remains a word associated with trinkets and tasks with remedial importance, maybe it should be replaced and be defined by three words, six tracks, on one album - Rendez – Vous Transatlantique? 

Opening track (Jackson) is a dream cloud situated in the mind of a sleeping individual. The electro, indie sounds accommodate Andrea Vaughn’s voice intertwined as a piece of jam on toast; sweat, sultry pieces of strawberry and raspberry mixtures. Next! (Rose Darling) takes a simple, acoustic essence and closely connects two vocal patters, reminiscent of fading relationships. With that emotional connection, the listener can associate the musical masterpiece to events present in societies moments. 

Then (Tchau signo) takes influences from independent French movies and beach visits, as we’re escorted into the mind and soundtrack of three creative, so called - Bagatelles. What a beautiful piece of music followed by - In place of Mister Cook; a science formula that cures emotional turmoil in two minutes. Moving onto - Singing Reinette – Independent Music News’ favourite track on the EP. It makes you think about each section and dig under the surface to find glimpses of bone and gold.

The last track - La Mer a Paris – finds us on a cliff-hanger, griping onto the edge with all our strength. We don’t want to leave Bagatelle and their indie, pop sounds, mainly because their soundtrack musical pieces can be heard in the backdrop of a sad and emotional event. I LOVE THIS BAND AND I CAN’T WAIT TO HEAR MORE!

Lire la chronique : http://independentmusicnews.co.uk

RSK-concert-opa

Ray Star Kelly en concert le 23 juin 2011 à l'OPA, Paris

Prochaines sorties / Coming Soon !

bonielongo-and-laurencekianBonie Longo - Gouttelette EP
Bonie Longo à ce point commun avec notre égérie cycliste nationale  d'aimer le vélo... surtout les courses poétiques entre Paris et Gouville; les ritournelles indie pop entre énervement et sensualité new-wave, les flirts new-ordesques, les envoléés alternatives ...listen more


jackcityroller-coverJack City Roller - 50 year slumber LP
Un peu plus loin dans le temps... Jack retrouve ses chansons, l'esprit un peu embrumé. Bricolées par deux acolytes avec leurs instruments d'aujourd'hui, à la manière d'un laboratoire du souvenir, elles deviendront un repère. Ensemble ils présentent A 50 year Slumber, leur carnet de voyage entre musique des montagnes et impression électroniques. ...listen more